Lettre verte

Monteneuf, 11 février 2020

Bonjour,

vous êtes sur le point de pénétrer au cœur d’un laboratoire à ciel ouvert, une ferme où l’on expérimente, où l’on ose tremper les doigts dans l’approximation, quitte à s’éloigner de considérations purement techniques et marchandes. L’intention de ces recherches bucoliques est aussi modeste qu’audacieuse : tenter d’accorder nos campagnes au diapason des enjeux et aspirations de notre formidable époque.. Sans que, pour autant, les vents de l’accélération et de l’anxiété contemporaines ne s’y engouffrent. Défi de taille, où l’on se résout à naviguer à vue, car demain est bien trop incertain pour être catégorique à son sujet. Et, manifestement, le brouillard se dissipe au fil de nos pas.

Après les turbulences de l’année 2018, et les rebondissements de l’année 2019, que souhaiter à la ferme de la Cadehoule? Sans doute que l’herbe y pousse, que les pommiers y fleurissent et que la faune s’y déploie à son aise.. Et la chance s’occupera du reste.

A bientôt.

Mathieu Launay

.

Et pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur mon parcours et mes affinités, c’est iciou m’entendre parler de mon projet sur Canal B, c’est là.

.

Photographie : toutes les images que vous verrez sur ce site ont été « capturées » sur la ferme de la Cadehoule. Merci à Daniel, Marie, Stéphanie et Jacqueline pour leur contribution.

Archives : LettreVerte de mars 2019