La ferme

Depuis mon installation, en 2015, sur la vingtaine d’hectares de la Cadehoule, j’essaie de tendre vers un système agricole où je pourrais exercer mon métier de manière consciencieuse, en prenant soin de tout le Vivant qui croise mon chemin, en ajustant mon rythme sur celui des saisons, celui de mon troupeau, mais aussi celui des gens que je peux côtoyer.
Dans cette optique, au gré de ma sensibilité et de mes convictions, je développe aujourd’hui une activité où s’articulent deux pôles : l’accueil social et l’agriculture paysanne.

.

Accueil social

En partenariat avec l’association Accueil Paysan, je prévois d’accueillir sur la ferme, de manière individuelle et séquencée (demi-journées à fréquence régulière) :

– des enfants et adolescents en difficulté : déscolarisation, troubles du comportement, hyperactivité, mal-être en collectif, rapport conflictuel avec le cadre institutionnel..

– des adultes concernés par l’autisme et autres troubles envahissants du développement.

Ensemble, nous partageons le quotidien de la ferme (soins aux animaux, potager, bricolage..), sur un rythme propice à l’échange et l’apaisement. Depuis début 2018, je travaille en partenariat avec diverses structures relevant de l’action sociale (ASE, IME, ITEP, associations..), dont les besoins en solutions alternatives d’accueil vont en s’amplifiant.

Plus de détails sur la Brochure de présentation

.
.

Agriculture paysanne

.

Elevage de boeufs bretons

Sur 20ha de prairies naturelles, labellisées AB, rassemblées autour des bâtiments de la ferme, je compte élever un troupeau d’une dizaine de boeufs de races bretonnes (armoricaine et nantaise), en système herbager extensif (herbe et foin, plein-air intégral, autonomie fourragère, mécanisation très limitée). Chaque année, trois de ces boeufs seront destinés à la vente directe (colis sous-vide préparés par la charcuterie artisanale Terre des Délices).

.

.

Pension de génisses

A partir du printemps 2019, j’élève une douzaine de génisses pour un élevage laitier AB voisin. Chaque année, de mars à octobre, période propice au pâturage, elles côtoieront mon troupeau de boeufs.

.

.

Production de jus de pommes

Le verger de la Cadehoule compte une centaine de pommiers haute-tige, dont les variétés s’assemblent subtilement pour obtenir un jus de pomme au goût légèrement acidulé, qui fait le plaisir des petits et des grands. Destinée à la vente directe, cette production donnera lieu à divers chantiers collectifs (récolte, pressage, pasteurisation, mise en bouteille)… soyez-y les bienvenu.e.s!