GFA de la Cadehoule

.

Quel visage aura notre GFA?


Ancrée sur le schiste breton, à deux pas du pays de Brocéliande, la commune de Monteneuf jouit d’un patrimoine écologique précieux. Pour se représenter le paysage, il faut imaginer un coin de campagne bocager, aux haies et zones humides préservées, à l’orée d’une Réserve Naturelle Régionale de landes et de forêt.


C’est dans ce décor que notre GFA acquerra 1,8ha de terre et 250m2 de bâtiment agricole. Je prévois d’en être le locataire pour développer mon projet sur la ferme (au total, je loue une vingtaine d’hectares).

.

Les terres

Le GFA sera propriétaire de 1,6ha de sol arable argilo-limoneux, à bon potentiel hydrique. Cette parcelle, aujourd’hui couverte d’une prairie diversifiée, peut aussi convenir pour des cultures annuelles, notamment des céréales ou des légumes de plein-champ.

.

Les bâtiments

Jouxtant la parcelle décrite ci-dessus, une autre aire de 2000m2 sera acquise par le GFA, où sont localisés les bâtiments :

  • Etable (70m2 au sol + grenier) : bâtisse en pierre sur deux niveaux, murs en bon état, toiture tôle bac acier en bon état, alimentation en eau par puits artésien, chauffe-eau, électricité : prévoir raccordement compteur + rénovation de l’installation.
  • Ecurie (25m2) bâtisse en belle pierre de schiste, murs en bon état, toiture tôle fibro en état correct.
  • Grand hangar (120m2) : charpente bois bon état, toiture bac acier récente (2015), bardage bois état moyen, installation possible d’un étage de stockage.
  • Petit hangar (35m2) : charpente bois état moyen, toiture tôle ondulée état vétuste, bardage moitié bois (rénovée), moitié tôle (vétuste).
  • Enclos à boeufs (120m2) : poteaux béton, armature acier galvanisé, construit en 2015, a encore de beaux jours devant lui.

Pour une vue d’ensemble des parcelles concernées, voir la photo aérienne et le relevé cadastral.

.

Approche économique

Pour que notre achat collectif se concrétise, la somme totale à rassembler est de 40000€, soit 200 parts de 200€ chacune. Cette somme servira à financer l’achat du bien foncier et immobilier, ainsi que les frais notariaux, l’accompagnement juridique, les travaux d’électricité et la constitution d’un fonds de trésorerie. Pour aller plus loin dans l’analyse, voir le prévisionnel économique concernant la création et le fonctionnement du GFA.

.

Un GFA? Oui, mais « citoyen ».

Je vous invite ici à la création d’un GFA citoyen, où l’on cultive

– la cohérence : à l’égard des enjeux de notre société, en cosignant une charte rédigée par nos soins, qui encadre les méthodes de production employées sur la ferme, au regard de critères écologiques et sociaux.

– la cohésion, au sein de notre collectif : en tant qu’associé.e.s, vous serez régulièrement informé.e.s des activités sur la ferme, et serez les bienvenu.e.s sur ce lieu, votre lieu, à l’occasion de chantiers participatifs, de moments festifs, ou de simples visites.